+33 7 69 27 65 86

Bio Eco Vrac

EQUILIBRE ACIDE-BASE

Publié le février 01 2022

EQUILIBRE ACIDE-BASE

L'évolution de l’humanité va malheureusement vers une alimentation à caractère acidifiant. En effet, le ratio protéine/potassium s'est considérablement détérioré.
Or, dans notre corps la communication entre les cellules est primordiale et cette communication dépend, entre autre, d’une fluidité membranaire cellulaire exemplaire, d’un équilibre subtil entre des ions de potassium et de sodium.
Le déséquilibre entre les protéines d'origine animales et végétales est le maillon faible !
C’est une insuffisance d'apport alimentaire en produits végétaux complexes, tels que les légumes, les fruits et les légumineuses qui contribuent aussi à ce déséquilibre. A cela s’ajoute : les excès en sucres rapides, la consommation de graisses saturées et de gras trans, les produits raffinés remplis de calories vides… C’est cela qui va perturber ce précieux équilibre ACIDE-BASE.
 
Les causes ? : le STRESS et notre régime alimentaire
 
En effet, on est passé d’un régime alimentaire de plus de 65 % de fruits, légumes, noix et graines et moins de 35 % de produits animaux avec majoritairement du poisson issus de la pêche, et de la chasse pour les chasseurs cueilleurs,
au régime alimentaire contemporain actuel qui apporte 30 % de céréales + 35 % d'aliments à faible densité nutritionnelle (chips, fast-food …), 10 % de produits laitiers contre uniquement 15 % de fruits et de légumes et 10 % de (vrais) produits animaux non transformés…
Une catastrophe pour nos cellules !
Pour les gros consommateurs de viande, l'excès d'apport en protéines, va augmenter les pertes calciques urinaires, va générer une charge acide et le métabolisme des acides aminés soufrés va libérer de l'acide sulfurique dans le corps qu’il faudra gérer.
Pour ceux qui privilégient végétaux, fruits, légumes, noix et graines, la consommation de ces substances alcalinisantes va alcaliniser le corps.

Le pH est la mesure de la concentration en acide-base du sang artériel. Il correspond à la concentration d’ions hydrogènes (H+). Plus la concentration d’ions hydrogènes (H+) est élevée, plus le pH du sang est acide, et à l’inverse plus la concentration d’ions hydrogènes (H+) est faible plus le pH du sang est basique (ou alcalin). Le pH normal, physiologique est de 7,40. L’écart normal accepté est de 7,35 à 7,45. En dessous de 7,35 on parle d’un pH acide, donc d’acidose et au-dessus de 7,45 on parle d’un pH basique donc d’alcalose.
Le potassium est basifiant, il est associé à des anions organiques : l’acide malique et l’acide citrique. Ces malates et citrates sont transformés, métabolisés, par le muscle et par le foie grâce à l’acide chlorhydrique en bicarbonate.
Et ce sont ces ions de bicarbonate, seuls, qui seront essentiels à l’élimination des acides que nous produisons tout au long de la journée par le stress et notre alimentation.
Une augmentation des ions bicarbonates augmente le pH, c’est à dire, le rend plus basique. Si la concentration des ions bicarbonates dépasse les valeurs normales, on sera en alcalose métabolique.
À l’inverse une diminution des ions carbonates diminue le pH ; ce qui le rend plus acide. Si la diminution de la concentration des ions bicarbonates est en-dessous des valeurs normales, alors on sera en acidose métabolique.
A noter que les personnes en situation de stress chronique, ou en hypochlorhydrie ou qui prennent des IPP, ne peuvent produire de bicarbonate.
D’où l’importance d’apporter des bicarbonates de potassium pour alcaliniser le corps !!!
Comme le montre bien l’équation de Henderson-Hasselbalch, la concentration des ions bicarbonates dans le sang est directement proportionnelle au pH du sang artériel. Et c’est principalement les reins qui règlent la concentration des bicarbonates en contrôlant leur rétention ou leur excrétion via l’urine ou la respiration.
De plus, le bicarbonate doit son préfixe (« bi- ») à son double caractère acido-basique (dit caractère amphotère) : il est à la fois acide et base, c’est à dire qu’il se comportera en base sur un acide et en acide sur une base, c’est IDÉAL !
Il est important de trouver des supplémentations qui conviennent aussi bien pour des personnes qui sont en hyperchlorhydrie avec des reflux acides par exemple, que pour d’autres qui sont en hypochlorhydrie, comme les personnes âgées ou stressées par exemple.

Évaluation du potentiel acide des aliments par l'indice PRAL
l’indice PRAL c’est la charge acide potentielle pour 100 g d'un aliment donné
Si l'indice PRAL est supérieur à 0 l’aliment à un potentiel acidifiant
Si l'indice PRAL est inférieur à 0 l’aliment à un potentiel alcalinisant

PRAL

 


Les acides génèrent des maladies de civilisation

Conséquences physiologiques des états d'acidose

  • Fonction rénale altérée
  • Hormone de croissance
  • Stress oxydant
  • Métabolisme du glucose
  • Métabolisme protéique
  • Métabolisme calcique
  • Effets cardiovasculaires
  • Effet ventilation : hyperventilation
États pathologiques associés à une acidose métabolique
  • Progression et développement tumoral
  • Hypertension artérielle
  • Trouble du rythme
  • Ostéoporose
  • Sarcopénie
  • Diabète de type 2
  • Lithiases rénales
Troubles fonctionnels favorisés par l'acidose métabolique
  • Spasmophilie
  • Fibromyalgie
  • Asthénie fonctionnelle
  • Syndrome de fatigue chronique
  • Trouble du rythme supraventriculaire
  • Hypertension artérielle limite
  • Sensibilité au stress
  • Dystonie neurovégétative
  • Fuites minérales
  • Ostéopénie
  • Fragilité et fatigabilité musculo-ligamentaire
  • Insulinorésistance

Rétablir l'équilibre acido-basique par l’alimentation et les compléments nutritionnels
           
Conseiller des associations favorables
  • Viande, poisson, œuf + légumes
  • Fromage + salade
  • Éviter les viandes fromages à pâte dure au même repas
  • Éviter les sodas ou avec une grande modération
La complémentation du déséquilibre acide-base

On va donner des bicarbonates de potassium, des carbonates de calcium et de magnésium

En cas :

  • d’alimentation déséquilibrée, fast-food…
  • pour les sportifs en cas de récupération difficile ou avec des tendino-myalgies récurrentes
  • pour les personnes qui suivent des régimes protéinés et surtout des régimes avec des restrictions caloriques importantes

Céline Vaquer

Micronutritionniste - Naturopathe - Iridologue
Spécialisée en Nutrition Fonctionnelle et en Alimentation Vivante

www.ensemblepleinesante.com